Icône de retour en haut du site
Photo principale du site

Principes

Voir charte

Nos buts

(article 3 des statuts)

La fondation a pour but de créer, de développer et d'exploiter un home pour personnes âgées, un foyer de jour, une colonie d'habitation et une maison du personnel, qui devront satisfaire aux exigences suivantes:

  • maintenir chez les aînés le sentiment de leurs propres valeurs;
  • maintenir le plus largement possible leur autonomie;
  • maintenir et encourager les relations sociales;
  • permettre une intégration dans les communautés locales;
  • offrir un service de repas à domicile et une activité d'animation au foyer de jour pour les personnes âgées vivant à Tramelan;
  • s'intéresser à toute nouvelle activité réservée aux personnes âgées;
  • tout séjour vise à permettre au résidant de maintenir une autonomie pouvant même le conduire au retour à domicile.

Notre mission

Tout en veillant à garantir, par une gestion saine, les exigences des autorités cantonales de manière efficiente, Les Lovières ont pour mission:

  • d'accueillir des personnes âgées ou handicapées et de leur prodiguer des soins adaptés à leur état de santé jusqu'au terme de leur vie;
  • de favoriser les soins en continus jour et nuit;
  • de collaborer avec le réseau de soins et les divers partenaires de la santé;
  • de créer un lieu de vie qui assure à chaque résidant le respect de ses convictions et le maintien de sa dignité;
  • de favoriser les contacts avec les proches tout en les informant et les incluant dans l'ensemble des démarches préconisées;
  • de permettre des échanges avec la population. Dans la mesure du possible, les résidants peuvent sortir et entrer librement. Les Lovières veulent être un lieu de rencontres;
  • le home offre également des possibilités de vacances ou des séjours de convalescence pour les personnes nécessitant un accompagnement;
  • il procure encore un terrain de stage et de formation pour différents élèves et apprentis, en fonction des possibilités d'accueil planifiées annuellement;
  • la fondation peut également favoriser la construction, l'acquisition et la location d'immeubles destinés à des habitants de condition modeste.

Notre éthique

Dans son nouveau cadre de vie, le résidant doit se sentir respecté dans son individualité et conserver son sentiment de valeur intrinsèque.

Les habitudes et les rituels, les désirs et goûts des personnes doivent être respectés par l’organisation de l’institution, afin de se rapprocher le plus possible du mode de vie qui existait à domicile.

La chambre du résidant est un lieu privé qui doit être considéré comme tel (heurter et attendre avant d’entrer, ne pas déplacer le mobilier, les objets sans le consentement de la personne, faire en sorte que l’accès à ses armoires soit libre...).

Tout changement nécessaire doit être expliqué (droit à l’information) et négocié (droit de s’exprimer) en vue de trouver un compromis visant à sécuriser et à épanouir la personne.

Tout séjour vise à permettre au résidant de recouvrer un maximum d’autonomie et de prendre ses propres décisions en fonction des valeurs qui sont les siennes. Le retour éventuel à domicile restant toujours à l’esprit, toute expérience faite en collectivité devrait favoriser des choix de vie, et faciliter une éventuelle réadmission.

Un rapport de confiance doit s’établir tant avec le résidant qu’avec les familles. Les propos doivent être tenus secrets ou partagés dans un climat de respect, dans la mesure où une aide peut être apportée. Toute promesse faite doit être respectée.

L’abord gestuel et verbal se fait avec patience et douceur, aucune brimade (remarque maladroite, coupure avec les proches), aucun sévice corporel, voire punitions ne sont infligés.

Les soins de confort n’ont pour but que de faire reprendre aux résidants leurs activités adaptées à leur état de santé dans les meilleurs délais, ils ne sont pas considérés comme une fin en soi. Ils doivent être dispensés dans le respect de la personne adulte (pas d’infantilisation).

L’animation individuelle ou collective est la préoccupation dominante de l’établissement, c’est à travers elle que le résidant peut s’exprimer (sentiments, valeurs, désirs, créativité) selon sa propre identité.

L’accompagnement en fin de vie : il a lieu selon les désirs et les souhaits du résidant, tenant compte de ses croyances et dans le respect de ses dernières volontés.

Remarque : Toute désignation de personnes au masculin s’applique par analogie aux personnes au féminin.